Agnès & Agnès architecture

réhabilitation et reconstruction d'un immeuble de 15 logements et 2 commerces Paris 04 | 2020

HQE

Programme :
réhabilitation et reconstruction d'un immeuble de 15 logements et 2 commerces
Me d'ouvrage :
APHP/Lamotte et Qualytim
Me d'œuvre :
Agnès&Agnès
Surface :
2000
Budget :
--
Calendrier :
Consultation annulée
Partenaires :
Tribu Energie
Images :
Images : Ferminnan

15 logements et 2 commerces

Réhabilitation et reconstruction d'un immeuble

Le projet porte sur la reconstruction du 38, boulevard de Sébastopol – 59, rue Quincampoix suite à un incendie ayant eu lieu en 2013.
La parcelle est située à un emplacement emblématique : au centre de Paris, elle est située entre une des principales artères haussmanniennes de Paris : le boulevard de Sébastopol et entre une ruelle typique du Marais : la rue Quincampoix.
Le bâtiment en lui-même est emblématique de l’architecture parisienne : façade haussmannienne sur le boulevard de Sébastopol et façade et couverture inscrites sur la rue Quincampoix .
L’ensemble immobilier, composé de trois bâtiments reliés et articulés entre eux par deux cours est lui-même caractéristique de l’architecture et de l’urbanisme haussmannien dans son rapport entre vides et pleins, et dans sa multiplicité des orientations.
L’incendie de 2013 a donné lieu à différents degrés de ravages: le premier bâtiment sur le boulevard Sébastopol a entièrement brûlé, mis à part la plus grande partie de sa façade ; le bâtiment intermédiaire a partiellement brulé mais conserve ses planchers et façades, tandis que le bâtiment Quincampoix a été préservé.
Notre parti pris est celui d’une reconstruction de l’ensemble immobilier à l’identique, tant en terme d’implantation des bâtiments, que de volumétrie et de surfaces de planchers.
Le principe général sera le suivant : les façades et les toitures zinc sur rue seront conservées tandis que le centre de l’ilôt, conservé dans sa volumétrie sera retravaillé dans une démarche environnementale forte. Les modifications seront à peine perceptibles depuis la rue.
Afin de répondre à une forte densité de la parcelle, les deux espaces vides au centre seront conçus comme de véritables poumons verts.
En effet, le projet prévoit d’offrir une relecture des cours en proposant des cours végétalisées. Les façades et toitures sur cours seront également végétalisées afin d’améliorer la qualité d’usage du bâtiment, les vues depuis les appartements, et de faire rentrer la biodiversité dans la parcelle.
Ces cours pourront être accessibles à tous, offrant ainsi une nouvelle manière d’habiter l’ilôt.
A l’échelle de la ville, ce bâtiment ouvrira une réflexion plus large sur une possible reconversion de l’haussmannien.