Agnès & Agnès architecture

Ateliers pédagogiques Chateau de Versailles | 2015

Atelier d'expression corporelle
Atelier d'expression corporelle Couloir desservant les différents ateliers Atelier d'activités manuelles et numériques Atelier d'activités de formation Atelier d'activités plastiques Planche concours
Programme :
Création de nouveaux ateliers pédagogiques au sein du Château de Versailles
Me d'ouvrage :
Domaine National du Chateau de Versailles
Me d'œuvre :
Agnès&Agnès
Surface :
450 m² SP
Budget :
500 000 € HT
Calendrier :
Concours perdu - mai 2015
Mission :
architecte mandataire
Images :
Atom Graphic

La création de nouveaux ateliers pédagogiques dans l’aile du Midi en complément de l’espace actuel répond à plusieurs objectifs :
Créer des espaces accueillants et modulables, avec une ergonomie propre à leur fonction pédagogique, ceci dans un très grand respect du site et de son histoire.
Notre intervention vient donc se positionner dans l’enveloppe d’origine sans en modifier la trame et ne dissimule aucunement l’histoire du lieu. Il offre au contraire une double lecture des lieux.
Les espaces sont conçus comme un parcours. Parcours entre le château et les ateliers pédagogiques, où une « relecture » du château sera proposée dans le cadre d’activités.

Les espaces de circulation ainsi que les entrées sont traités comme des passages.
Dans la circulation-espace détente, l’intervention est faite en respect de la trame existante. Les entrées vers les différents ateliers sont marquées par des boîtes qui s’insèrent dans les baies existantes des portes anciennes. Ces boîtes en avancée sur la circulation sont habillées de métal doré mat comme des écrins avec des intérieurs en tissu de couleurs différentes selon les différents thèmes des ateliers auxquelles elles mènent.
Reprenant les matériaux nobles présents dans le château, elles viennent rythmer et animer discrètement le couloir.
Sur chacune des boîtes, une signalétique efficace est mise en place avec un système de numérotation des salles en chiffres romains creusés dans la masse dorée. Le public, enfants et adultes, peut ainsi facilement se repérer.

Les armoires présentes dans cet espace s’intègrent également dans l’ancienne trame des portes. Elles sont en bois, avec en façade un motif servant de décor et qui est creusé dans la masse, avec une volonté de finesse faisant écho aux décors du château. Le motif ainsi creusé revisite la trame et le rythme des façades du château.
Toutes les boiseries existantes sont repeintes en gris clair dans la teinte présente dans les salles actuelles, afin d’accentuer la cohérence esthétique entre les espaces et rendre l’ensemble des ateliers lisible du premier abord.
Sur la façade sur cour, des fauteuils sont installés de manière régulière en regard des entrées redécoupant de nouveau le couloir soulignant ainsi un nouveau rythme. Ces fauteuils sont conçus comme des alcôves, en écho à celles présentes dans le château. Leur structure en lamelles de bois ajourées leur confère une légèreté, alors que leur intérieur en tissu capitonné offre un moment de calme et de détente au public.
Afin de gérer l’acoustique, le sol est en moquette et le plafond en textile facété reprenant un motif présent dans les salles.

Dans les ateliers, les espaces d’apprentissage sont regroupés sous une « corolle » reprenant le langage géométrique et floral des jardins du château. Cette « corolle » permet à la fois une correction acoustique des espaces mais aussi de redonner une échelle plus intime à ces salles. Son intérieur accueille en son centre un luminaire.
L’extérieur de la corolle est en bois en réponse au plateau des tables conçues sur mesure.
Les tables ainsi placées sous la corolle délimitent un volume accueillant et cohérent, dans l’espace existant, sans toutefois le cacher.

Les couleurs présentes dans les entrées sont également présentes dans les différentes salles par touche: intérieur des corolles, piétement des tables, motif sur les armoires et matériauthèques et certains éléments des meubles dessertes roulants.
L’utilisation d’une couleur par activité permet un repérage très simple et efficace par le public.
Les couleurs retenues: le bleu, le vert d’eau, le carmin, et le pourpre sont autant de références à l’histoire du château, tant dans ses décors, ses jardins que dans ses costumes d’époques.
Certains murs sont habillés de décors textiles d’une géométrie reprenant l’image de la table.
Qu’ils soient recouverts de ce motif ou d’un placage lisse, les murs sont blanc en partie haute afin de garder une certaine neutralité.
La partie basse des murs ainsi que toutes les boiseries anciennes existantes sont dans une teinte gris clair, ceci répondant aux contraintes de grand passage liées aux ERP, et permettant ainsi un entretien aisé.